M. Bruno de Foucault

Ancien enseignant-chercheur en botanique, membre de la Société botanique de France et de la Société d’études scientifiques de l’Aude (SESA). Second auteur de Flora Gallica (Flore de France éditée en 2014, seconde édition en cours). Spécialisé en phytosociologie et ethnosciences.

Adresse : 4 chemin de Preixan F-11290 Roullens

Articles de l’auteur

Apports phytosociologiques de deux excursions dans le sud de l’Aude (France)

Deux journées passées dans le sud du département de l’Aude ont donné lieu à l’étude d’un fourré à Coriaria myrtifolia, de prairies à Trisetum flavescens, de pelouses du Tetragonolobo-Bromenion erecti et du Molinion caeruleae à Juncus striatus, d’une végétation chasmophytique originale à Chaenorrhinum origanifolium (Chaenorrhino origanifolii-Parietarietum judaicae) d’un côté (haute vallée de l’Agly) et de garrigues du Rosmarinion officinalis, de dalles à Sedion micrantho-sediformis et d’un nouveau fourré, le Lonicero etruscae-Amelanchieretum ovalis (au sud de Rouvenac).

Lire l'article Télécharger l'article[PDF]

Données phytosociologiques sur les forêts de la Malepère (Aude, France) et leurs lisières

Cette contribution à une monographie phytosociologique des forêts de la Malepère (département de l’Aude) et de leurs lisières a notamment permis la description de six associations végétales nouvelles ou validées, ainsi que la définition d’une alliance originale au sein des Trifolio medii-Geranietea sanguinei, l’Inulo conyzae-Galion maritimi. Deux autres associations classiques sont nouvelles pour ce département, quoique hors Malepère.

Lire l'article Télécharger l'article[PDF]

Quelques aspects de la végétation observée en Nouvelle-Zélande et en Tasmanie

La végétation observée lors de deux voyages en Nouvelle-Zélande et Tasmanie est illustrée à travers le littoral, les zones humides et les forêts et leurs lisières. Sept associations végétales nouvelles y sont définies et illustrées, ainsi qu’une alliance et une structure systématique nouvelles.

Lire l'article Télécharger l'article[PDF]

Sur la synsystématique des Rosmarinetea officinalis ouest-méditerranéens

Sur la base d’un grand tableau synthétique déduit de 26 tableaux d’alliance, l’auteur propose une synthèse de la classe des Rosmarinetea officinalis ouest- à centre-méditerranéens, avec cinq ordres, et précise le passage de celle-ci aux Cisto-Micromerietea julianae centre- à est-méditerranéens. Une sous-alliance et quatre alliances sont nouvellement définies ou validées.

Lire l'article Télécharger l'article[PDF]