M. Guillaume Fried

Spécialiste des plantes invasives et de la flore des champs cultivés. Il est chargé de projet recherche (HDR) à l’Anses où il travaille en appui des ministères chargés de l’agriculture, de l’écologie et de la santé en évaluant les risques posés par l’introduction d’espèces non indigènes. Il évalue aussi les effets non intentionnels des pratiques agricoles sur les adventices des cultures et la flore des bordures de champs. Il a publié plusieurs ouvrages et participe activement à l’inventaire de la flore de l’Hérault au sein du réseau des botanistes amateurs correspondants avec le CBNMed.

Organisme : Anses, Laboratoire de la Santé des Végétaux, Unité Entomologie et Plantes invasives

Adresse : 755 avenue du Campus Agropolis F-34998 Montferrier-sur-Lez

Articles de l’auteur

Panicum hillmanii Chase, un taxon discret nouvellement découvert dans le Languedoc

La graminée Panicum hillmanii Chase originaire du nord de l’Amérique et naturalisée en France a été observée pour la première fois dans le Sud-Est, en Provence, en 1992, puis dans l’ouest du pays plus récemment, au cours des années 2000 et 2010. Elle vient d’être découverte en Languedoc, plus précisément dans le Gard et l’Hérault, dans quatre localités occupées par de la vigne. Ces observations complètent la distribution de l’espèce dans le sud de la France et confirment son écologie liée à des milieux agricoles. Les critères permettant de la discriminer des deux autres taxons du groupe P. capillare dont elle est proche sont par ailleurs rappelés.

Lire l'article Télécharger l'article[PDF]

La flore des bords de champs en région méditerranéenne : diversité floristique et réponse aux pratiques agricoles

Depuis 2012, un réseau de 500 parcelles agricoles est suivi pour mesurer l’impact des pratiques agricoles sur la biodiversité à travers quatre taxons indicateurs, dont la flore des bords de champs. Dans l’ex-région Languedoc-Roussillon, 21 parcelles sont suivies et on fait l’objet en 2017 de deux relevés : l’un par les observateurs habituels du réseau 500 ENI, l’autre par un botaniste. La comparaison des deux types de relevés montrent une sous-estimations de la diversité dans le réseau 500 ENI. Cependant, les modèles visant à expliquer les variations de la diversité et de la composition des communautés montrent que les relevés « observateurs » sont suffisants pour détecter les principaux effets non intentionnels comme l’effet négatif du nombre de traitements herbicides. Au-delà de cette question, cet article décrit la diversité taxonomique et écologique de la végétation des bords de champs dans l’ex-région Languedoc-Roussillon.

Lire l'article Télécharger l'article[PDF]

Découverte de Wolffia globosa (Roxb.) Hartog & Plas (Araceae) dans l’Hérault (France), espèce nouvelle pour la France

Dans le sud de la France, autour du lac du Salagou (Hérault), l’observation de trois populations de Wolffia globosa (Roxb.) Hartog & Plas (Araceae), petite lentille d’origine paléotropicale, constitue une première en France. Cette découverte porte à trois le nombre d’espèces de ce genre présentes en France. Nous synthétisons ici les données disponibles concernant la description de W. globosa et ses différences avec les espèces proches (via une clé pour les quatre espèces du genre Wolffia présentes en Europe), son écologie, son utilisation et ses voies d’introduction.

Lire l'article Télécharger l'article[PDF]

Trifolium sylvaticum Gérard ex Loisel., espèce nouvelle pour la flore de l’Hérault

Trifolium sylvaticum Gérard ex Loisel., espèce euryméditerranéenne à large répartition, est un taxon rare en France. Il vient d’être découvert dans le centre-Hérault, sur la commune de Saint-Jean-de-Fos, dans un milieu assez atypique pour la région, avec d’autres espèces rares, comme Trifolium bocconei Savi. Cette observation complète l’aire de répartition de la plante en France, désormais présente dans cinq départements.

Lire l'article Télécharger l'article[PDF]

Découverte de Linaria ×jalancina (Plantaginaceae), un nouvel hybride naturel pour la flore de France

Un hybride spontané entre Linaria arvensis et L. simplex a été trouvé à Saint-Jean-de-Fos (Hérault) dans des pelouses et friches décalcifiées en situation post-culturale (vignes abandonnées). Il s’agit de la seconde observation de l’hybride après sa description dans sa station unique connue en Espagne. Sa description est donnée, ainsi que les caractères permettant de le distinguer de ses deux parents. Le contexte floristique et écologique dans lequel il a été trouvé est précisé. Les perspectives d’observations de l’hybride ailleurs en France sont discutées en fonction de la chorologie, de la biologie et de l’écologie des espèces parentes.

Lire l'article Télécharger l'article[PDF]